Passer au contenu
Navigation secondaire

COLLOQUE RÉUSSITE 2018 - Gestion du stress et de l’anxiété: une trousse Web pour les futurs médecins

L'anxiété de performance est un problème présent depuis longtemps qui peut être exacerbé par plusieurs facteurs. Une trousse Web a été conçue pour soutenir les étudiants en médecine qui vivent de l’anxiété de performance.

Le site Gestion du stress et de l'anxiété, créé d’abord pour les étudiants au doctorat de premier cycle en médecine de l’Université de Montréal, est un détour que devrait s’imposer tout étudiant qui éprouve des symptômes d’anxiété et de stress.

Un détour qui n’en est pas vraiment un, puisque ce site, qui est une véritable mine de renseignements, lui facilitera grandement la vie. La trousse Web conçue à l’intention des futurs médecins comprend des outils de référence à utiliser dès les premiers signes de stress ou d’anxiété, par exemple des applications mobiles, des mises en situation ainsi que cinq capsules vidéos dans lesquelles des étudiants et de jeunes médecins proposent des pistes de solution. Les neuf applications mobiles recommandées sont les coups de cœur d’un groupe d’étudiants qui les ont eux-mêmes sélectionnées et évaluées, ce qui évite bien des tracas lorsqu’on ignore quelles sont les applications existantes et efficaces pour mieux gérer le stress et l’anxiété de performance.

 «Les applications sont un moyen pour faire le point et établir des stratégies vers un mieux-être. Elles ne remplacent pas un professionnel de la santé», a signalé la psychologue Josée Sabourin, du Centre étudiant de soutien à la réussite (CÉSAR), à l’occasion du lancement de la trousse effectué au colloque sur le soutien à la réussite le 2 mai.

Sa collègue Dania Ramirez, aussi psychologue au CÉSAR, les qualifie d’outils «d’accompagnement». Elle croit fortement au potentiel des applications mobiles auprès des jeunes. «Nous sommes à l’ère du téléphone intelligent et cet appareil nous a semblé être une bonne façon de répondre aux besoins des étudiants en médecine qui ont peu de temps à leur disposition», a-t-elle souligné. Sa pertinence a rapidement été démontrée. «Lorsqu’on a sollicité les étudiants en médecine pour notre projet, nous avons été agréablement surpris de leur réponse. En moins de 30 minutes, on avait une trentaine de personnes intéressées», a fait valoir Mme Ramirez.

Les deux psychologues ainsi que l’adjointe du Bureau d’aide aux étudiants et aux résidents de la Faculté de médecine (BAER), Isabelle Duchesnay, ont insisté sur la collaboration des étudiants, qui se sont montrés généreux et enthousiastes. «Nous voulions mettre au point une trousse Web dynamique avec des outils concrets pour vraiment aider les étudiants, a indiqué Mme Duchesnay. Nous avons eu énormément de plaisir à concevoir ce produit avec eux.»

L’anxiété de performance est liée à l’obsession de la réussite et à la crainte de l’échec. Plusieurs étudiants souffrent de cette forme d’angoisse, qui peut atteindre de graves proportions. «Ce n’est pas un constat nouveau. On se fait souvent poser des questions relatives à l’anxiété de performance, a relaté Josée Sabourin. Il s’agit d’un problème présent depuis longtemps qui peut être exacerbé par plusieurs facteurs.»

Dans ce contexte, les équipes du CÉSAR et du BAER ont imaginé des outils spécialement adaptés à cette problématique. «Les étudiants en médecine sont habitués à performer. Pour eux, l’échec est quelque chose qu’ils ont rarement vécu. Autonomes, ils éprouvent également de la difficulté à demander de l’aide», a mentionné Dania Raminez.

La trousse décrit chacune des applications mobiles proposées en spécifiant leurs avantages et désavantages du point de vue des étudiants afin de bien les guider vers le choix de l’outil approprié à leurs besoins. Dans bien des cas, les applications qui visent à calmer le stress s’appuient sur le monitorage et des exercices de relaxation. Certaines offrent des vidéos et la possibilité de participer à une communauté d’entraide Web.

Outre les applications, la trousse propose une foule de ressources, dont des informations sur le stress et l’anxiété de performance ainsi que des questionnaires d’autoévaluation de l’anxiété et des mises en situation liées aux nombreux défis des études en médecine. «Bien comprendre et gérer son anxiété, c’est mettre toutes les chances de son côté», a rappelé Josée Sabourin. D’une durée de deux minutes, cinq vidéos présentant des témoignages d’étudiants et de jeunes médecins offrent un complément d’information sur l’adoption d’habitudes et de routines qui facilitent, notamment, la gestion du stress et du temps, deux importants motifs de consultation au CÉSAR et au BAER.  

«Bien que la trousse s’adresse tout particulièrement aux futurs médecins, elle est également pertinente pour l’ensemble des étudiants», a souligné pour sa part Isabelle Duchesnay. Ce projet est une réalisation du service de soutien à l’apprentissage du CÉSAR et du BAER. Il est soutenu par le Vice-rectorat aux affaires étudiantes et aux études ainsi que par la Faculté de médecine.

À noter que le cinquième colloque sur le soutien à la réussite, qui aura lieu au printemps prochain, aura pour thème «La santé mentale des étudiants» et s’intéressera tout particulièrement aux questions de stress.